De 9 à 18hrs du L. au V: 06 42 37 56 26 ou 24/7 par mail contact@snequitation.com
Distributeur officiel de Zaldi en France
Distributeur officiel de Zaldi en France

Gestion de mon cheval au pré : tous les conseils

>
>
Gestion de mon cheval au pré : tous les conseils
Gestion de mon cheval au pré

Vous avez décidé de mettre votre cheval au pré ? Excellente idée : ce type d’habitat correspond beaucoup plus à ses besoins naturels que la vie en box à l’écurie. En effet, le cheval est un animal qui aime parcourir de grandes étendues toute la journée en se nourrissant d’herbe.

Toutefois, on ne met pas un équidé au pré n’importe comment. Il faut veiller à ce que son cheval soit bien « logé » et que son bien-être soit respecté tout au long de l’année.

 

Comment trouver un pré pour son cheval ?

Pas évident de dénicher la pâture idéale pour sa monture ! Commencez par faire le tour de vos connaissances : amis cavaliers, moniteurs et élèves de votre centre équestre… Vous pouvez demander aux élevages et haras de votre région s’ils ont des prés disponibles.

Certains particuliers ont des hectares de prairies non exploités. Bien sûr, la recherche sera beaucoup plus difficile si vous habitez à Paris plutôt qu’à Autun, Sarreguemines, dans le Creusot ou dans la campagne en Espagne… N’hésitez pas à éplucher les petites annonces rubrique Cheval ou même Agriculture. Vous pourriez avoir une bonne surprise !

 

Pension au pré pour son cheval : conditions et prix

Vous avez aussi la solution de trouver une pension au pré pour votre animal de compagnie. C’est un gros avantage si vous habitez en ville et que vous ne pouvez pas aller voir votre cheval tous les jours pour des soins ou une séance d’équitation. De nombreux propriétaires recherchent des chevaux pour tenir compagnie à leurs propres équidés, que ce soient des pur-sang, des poneys ou des ânes.

Comment trouver un pré pour son cheval ?

Comment trouver un pré pour son cheval ?

N’acceptez pas la première offre venue et faites le tour du pré pour vérifier le confort et la sécurité des chevaux. Le feeling est également indispensable avec le propriétaire : vous devez lui faire confiance car c’est lui qui nourrira votre monture et s’occupera de la maintenance de la pâture.

Au sujet du tarif de la pension, il devrait varier entre 80 et 180 euros par mois selon votre région et les services apportés par le propriétaire.

 

Comment faire un pré pour un cheval ?

Vous ne trouvez pas de pâture destinée aux chevaux ? Vous pouvez toujours acquérir un terrain à vendre et en faire vous-même un pré idéal. C’est un investissement qui demande un peu d’argent et beaucoup de temps, mais vous serez très content du résultat.

Le terrain parfait doit faire minimum un hectare par équidé. Prévoyez plus si vous comptez adopter un autre cheval plus tard ou mettre votre jument à la reproduction. Si vous espérez monter votre propre élevage équin, il vous faudra être encore plus scrupuleux sur le choix du terrain.

Peu importent la race et le stud-book de vos futurs poulains, ils ont droit aux meilleures prairies !

Voici ce à quoi vous devez particulièrement faire attention :

  • Le type de terrain

Idéalement, la pâture doit être située sur un terrain à peu près plane (pas de grosse pente) et ensoleillé. Le pré doit être facilement accessible via un chemin, pour pouvoir conduire un camion par exemple. Évitez à tout prix les terrains marécageux et trop boueux. Si possible, quelques arbres doivent permettre à votre cheval de s’abriter des intempéries.

La qualité de l’herbe est difficile à évaluer au premier abord : n’hésitez pas à demander conseil à une personne expérimentée. Il vous faudra probablement créer des zones isolées ou des rotations de pâture plusieurs fois dans l’année pour laisser à l’herbe le temps de repousser. De même, il est conseillé de faire analyser la terre tous les quatre ans, de désherber régulièrement les mauvaises herbes et plantes toxiques pour les chevaux, de ressemer aux endroits nus…

C’est toute une logistique de s’occuper d’une pâture !

 

  • La clôture

La clôture doit être suffisamment robuste pour que votre équidé ne prenne pas la poudre d’escampette. Les clôtures électriques qui fonctionnent sur batteries sont généralement les plus utilisées. Il faut vérifier régulièrement qu’elles sont correctement alimentées et non abîmées.

Vous pouvez aussi opter pour une clôture en PVC ou en bois (très esthétique). Bien sûr, on proscrit totalement le barbelé et le fil de fer !

 

  • L’abri

Même s’il y a des arbres dans votre pré, il faut impérativement installer un abri. Il permettra à votre compagnon de se protéger du soleil, du vent, de la pluie, des insectes… C’est aussi là que vous pourrez mettre l’abreuvoir et la mangeoire à foin.

L’abri doit être suffisamment grand (au moins 9 mètres carrés par cheval) et son ouverture doit être judicieusement placée selon l’ensoleillement et les vents dominants. Veillez à pailler son sol pour apporter plus de confort et de praticité.

 

L’alimentation du cheval au pré

Interdiction de négliger l’alimentation de sa monture car elle est au pré ! Tout d’abord, votre cheval doit impérativement toujours disposer  d’eau fraîche et propre. N’oubliez pas que votre compagnon est un grand buveur : en moyenne trente à quarante litres ingérés par jour, et jusqu’à soixante en période de canicule !

Ensuite, tout dépend de la qualité de l’herbe de votre pré. Nous vous conseillons d’envoyer un échantillon à un laboratoire de votre région afin de faire analyser sa contenance en nutriments. Vous saurez ainsi si votre cheval a besoin d’être complémenté.

L'alimentation du cheval au pré

L’alimentation du cheval au pré

En règle générale, les chevaux qui ont de faibles besoins en énergie (non montés, à la retraite, convalescents…) peuvent se contenter de l’herbe du pré. Pour tous les autres, il vous faudra donner du fourrage en complément. Les chevaux qui ont une haute activité sportive peuvent aussi bénéficier de granulés en plus.

N’oubliez pas d’accrocher une pierre à sel dans un coin de l’abri pour que votre compagnon puisse faire le plein de minéraux.

 

Une transition à faire en douceur

Attention : si votre cheval a toujours vécu en box, ne le mettez pas immédiatement au pré. Son système digestif et son bien-être risqueraient de s’en trouver perturbés. Il est conseillé de faire une transition en douceur, d’abord en le laissant quelques heures au pré par jour, puis peut-être un jour sur deux…

Côté santé, demandez à votre vétérinaire les vermifuges nécessaires pour qu’il reste en bonne santé. Si votre cheval n’est pas parfaitement dressé, travaillez la réponse aux ordres vocaux. Votre monture doit venir vers vous dès que vous vous présentez à la barrière, un licol à la main.

Il ne doit pas fuir tel un mustang sauvage dès que vous entrez dans le pré ! De plus, introduisez doucement les petits nouveaux dans un troupeau, pour ne pas provoquer de conflits entre les différents membres du groupe. Il est d’ailleurs plus prudent de déferrer les membres postérieurs des chevaux les premiers jours…

 

Les soins du cheval au pré

Même si votre cheval se débrouille très bien tout seul au pré, il faut absolument lui procurer des soins attentifs. Faites un tour dans la pâture tous les jours pour vérifier l’état du terrain, de la clôture et de l’abreuvoir. Il est conseillé de retirer les crottins de cheval et la paille souillée, par l’urine qui dégage de l’azote en se décomposant.

Gardez toujours une fourche et un seau à proximité de l’enclos, cela vous sera utile.

 

« Le cheval ne nous appartient pas. La seule chose que nous possédons, c’est le droit de nous en occuper correctement. » – Proverbe indien

Le pansage et la tonte du cheval au pré

Au minimum une ou deux fois par semaine, procédez à un pansage complet de votre cheval même si vous ne comptez pas le monter. Cela vous permettra d’observer son état général et sa forme. Passez soigneusement l’étrille et la brosse douce sur toutes les parties de son corps, en insistant un peu si votre cheval est couvert de boue ou de terre.

N’oubliez pas de lui curer soigneusement les pieds et de lui faire un parage au moins une fois par mois. Il est conseillé de laisser les crins de la crinière et de la queue assez longs. En effet, les chevaux aux longs crins, comme les pure race espagnole et les arabes sont avantagés pour se protéger des insectes.

Proverbe indien

Proverbe indien

Côté tonte du cheval, il vaut mieux également laisser ses poils longs l’hiver si la saison froide est rude dans votre région. Tondez votre monture uniquement si vous faites des séances d’équitation très fréquentes et qui la font beaucoup transpirer (CSO, concours complet, etc.).

 

Quelle couverture pour un cheval au pré l’hiver ?

Faut-il mettre une couverture à son compagnon ? Là encore, tout dépend des frimas dans votre région. Si votre cheval est tondu, très âgé ou a la santé fragile, il faut lui mettre une couverture pour l’aider à conserver une température corporelle suffisante.

Sinon, observez votre compagnon pour déterminer s’il a froid ou non. Les chevaux ayant le poil épais, notamment les poneys, et ceux vivant en groupe et pouvant se serrer les uns contre les autres, supportent généralement bien le froid. Un abri est, comme nous l’avons dit plus haut, indispensable.

 

Comment occuper un cheval au pré ?

Bonne nouvelle : fini l’ennui au pré et tous les comportements de stress provoqués par l’enfermement au box. Votre cheval va pouvoir assouvir ses besoins naturels en broutant pendant 15 à 16 heures dans la journée, en se reposant, en partant au grand galop s’il en a envie… Cependant, il faut im-pé-ra-ti-ve-ment qu’il dispose d’un compagnon.

Ce dernier lui permettra d’assouvir ses besoins sociaux et de profiter d’un pansage mutuel très agréable. L’idéal est un autre cheval, mais un âne ou un hybride comme une mule peuvent très bien faire l’affaire. Votre monture peut partager son pré avec des moutons ou des poules, mais cela ne comblera pas vraiment son besoin de contact social.

De plus, vous devez absolument aller voir tous les jours votre cheval au pré pour vous assurer qu’il va bien… mais aussi et surtout pour conserver votre lien intact ! Rassurez-vous, même en profitant de sa liberté, votre ami saboté sera toujours heureux de vous voir. Pourquoi ne pas saisir l’occasion d’une visite pour jouer avec lui ?

Share this post

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart

Votre panier est vide.