De 9 à 18hrs du L. au V: 06 42 37 56 26 ou 24/7 par mail contact@snequitation.com
Distributeur officiel de Zaldi en France

Quelles sont les parties et la composition d’une selle de cheval ?

>
>
Quelles sont les parties et la composition d’une selle de cheval ?
Quelles sont les parties et la composition d'une selle de cheval?

Vous passez vos Galops ? Ou vous êtes simplement curieux de réviser vos acquis en matière d’équipement équestre ? Voici une révision sur les différentes parties et sur la composition d’une selle de cheval. Cet équipement indispensable dans le monde de l’équitation doit faire l’objet d’un apprentissage minutieux…

Pourquoi connaître la composition d’une selle de cheval ?

S’il y a bien un équipement que l’on retrouve dans tous les types d’équitation, c’est la selle. Dressage, course hippique, western, randonnée équestre… Que vous pratiquiez un sport équestre spécifique ou que vous fassiez uniquement des reprises de dressage classiques dans un manège, vous aurez besoin d’une selle. Bien sûr, il existe différentes sortes de selles selon votre pratique équestre. Mais toutes se composent à peu près des mêmes éléments et des mêmes matières, réputés pour être les plus efficaces. Dès le passage du Galop 2, on demande au cavalier de bien connaître l’équipement de son cheval ou de son poney (selle, filet, tapis, guêtres…).  Il y a deux raisons  principales à cela :

  • La selle doit être parfaitement adaptée au cheval

Tout d’abord, il est important que la selle épouse la morphologie du cheval. Pour son bien-être et sa santé, il ne doit pas ressentir de pressions sur son dos et sa colonne vertébrale. Une selle bien ajustée n’appuie pas sur le garrot et ne blesse pas le ventre. Le modèle d’une selle dépend de la conformation du cheval : un pur-sang arabe, un shetland et un cheval de selle n’ont pas du tout la même par exemple. Si chaque cavalier faisait attention à sa selle, il y aurait moins besoin de faire appel à la médecine vétérinaire à cause de blessures…

  • La selle doit être bien réglée pendant la séance d’équitation

De plus, bien connaître les nombreuses parties de la selle permet de la régler correctement. Ainsi, le cavalier est bien positionné durant la séance d’équitation et ne risque pas d’être déséquilibré. Parfois, à cause d’une selle mal réglée, le cavalier a une mauvaise position et se raccroche au mors de sa monture. Cela entraîne des résistances bien compréhensibles de la part du cheval. Au contraire, lorsque la selle est parfaitement ajustée, le cavalier peut se détendre et se concentrer sur l’équitation proprement dite. Tout le monde est gagnant : cheval et cavalier !

Composition d’une selle de cheval : les différentes parties

Voici de quoi se compose précisément la selle de votre monture.

Le pommeau

Le pommeau se situe à l’avant de la selle. Il constitue une  proéminence de l’arçon (la structure interne de la selle). En cuir ou en synthétique, il doit être dégagé pour ne pas engendrer de frottements sur le garrot du cheval.

Le troussequin

Le troussequin se situe à l’arrière de la selle. C’est la partie postérieure de la selle, également formée par une proéminence de l’arçon.

Les différentes parties d'une selle de cheval

Les différentes parties d’une selle de cheval

Le siège

La partie qui se trouve entre le pommeau et le troussequin se nomme le siège. C’est là où le cavalier s’assoit tout naturellement. Il peut être très plat dans le cas d’une selle de dressage ou plus enfoncé dans le cas d’une selle de randonnée.

Le couteau d’étrivière ou porte-étrivière

Le couteau d’étrivière ou porte-étrivière est une pièce métallique placée de chaque côté de l’arçon. Il maintient en place les étrivières et se règle afin de modifier leur longueur.

L’étrivière

L’étrivière est la pièce qui relie l’étrier à la selle. La plupart du temps en cuir, c’est une partie fragile de la selle qui est soumise à de fortes tensions.

 

Cette boucle qui se referme sur elle-même est percée de trous qui permettent de régler sa longueur.

 

L’étrier

L’étrier est un anneau métallique suspendu de chaque côté de la selle, dans lequel le cavalier glisse son pied.

L'étrier

L’étrier

Il est composé d’un plancher (la base, parfois recouverte d’un matériau anti-dérapant), de deux branches et d’un œil où passer l’étrivière.

Le couvre-boucle

Le couvre-boucle, ou cache-boucle, se situe en bas de l’étrivière. Il recouvre l’anneau pour éviter qu’il frotte contre le flanc du cheval et le blesse.

 

Le quartier

Les quartiers sont les pièces principales de la selle qui s’étendent de chaque côté des flancs du cheval. En réalité, ils ne sont pas obligatoires : ils servent à isoler le cavalier de la sueur du cheval et des frottements des contre-sanglons.

 

Le faux quartier

Les faux quartiers sont disposés sous les quartiers. Ils servent à fixer les taquets et à isoler les flancs du cheval des contre-sanglons.

 

Les panneaux ou la matelassure

Les panneaux constituent la structure des quartiers de la selle, au même titre que l’arçon. Aussi appelés matelassure, ils sont rembourrés avec de la mousse ou de la laine pour apporter du confort aux flancs du cheval et aux jambes du cavalier.

 

La sangle

La sangle maintient la selle sur le dos du cheval en passant autour de son ventre. Elle peut être en cuir ou en textile et même être fourrée pour plus de confort.

La sangle

La sangle

La fixation de la sangle est très importante : elle ne doit pas être trop lâche pour ne pas que la selle tourne, mais pas trop serrée pour ne pas blesser le cheval.

Le contre-sanglon

Les contre-sanglons servent à accrocher la sangle à la selle. Ils sont généralement au nombre de deux ou trois pour pouvoir bien répartir la pression sur tout le corps du cheval.

On les règle selon le tour de poitrine de la monture.

 

Le taquet

Les taquets sont des pièces qui sont parfois fixées sur les faux quartiers de la selle. Ils servent d’aide au cavalier pour qu’il maintienne une position correcte de ses jambes.

On peut trouver des taquets à l’avant et à l’arrière de la selle.

 

Composition d’une selle de cheval : les différentes matières

Deux matières principales sont utilisées dans la composition d’une selle de cheval : le cuir ou le synthétique. En effet, les artisans selliers fabriquent des selles depuis des siècles  et savent parfaitement quels matériaux conviennent.

D’ailleurs, depuis le XIXème siècle, la méthode de conception d’une selle n’a presque pas changé. Seuls les matériaux sont devenus plus légers et plus techniques grâce aux dernières innovations.

 

Le cuir

Le cuir est le matériau roi des selles de cheval. Il est d’une grande robustesse et d’une bonne souplesse.

Qui n’a jamais apprécié de sentir l’odeur du cuir neuf dans une sellerie ? De plus, c’est un matériau très esthétique qui apporte de l’élégance et du style.

Composition d'une selle de cheval

Composition d’une selle de cheval

Le cuir est en général assez onéreux, mais dure longtemps et représente le summum de la qualité. Il nécessite un bon entretien pour conserver toutes ses qualités au fil du temps.

L’idéal est de passer un coup de chiffon humide sur sa selle après chaque séance, puis de graisser le cuir régulièrement. Évitez aussi d’exposer la selle à des situations à risque : douche du cheval, transport en van…

 

Le synthétique

Le synthétique a le vent en poupe depuis de nombreuses années. Ce matériau est très technique et léger : l’idéal pour les cavaliers juniors ou poids plume.

De plus, il est bien plus facile à entretenir que le cuir et sèche rapidement après usage, ce qui permet d’utiliser la selle sous la pluie sans s’inquiéter. Le synthétique est souvent moins cher à l’achat que le cuir.

Ses détracteurs lui reprochent toutefois de ne pas avoir le chic d’une selle en cuir et de ne pas vivre aussi longtemps.

 

Le bois

L’arçon de la selle représente sa structure interne. C’est la partie qui repose sur le dos du cheval et est recouverte par le siège, le pommeau et le troussequin.

L’arçon est composé de bois, souvent du hêtre ou du bouleau, ainsi que de métal. Le bois choisi doit être de très bonne qualité pour arriver à absorber les chocs tout en gardant une grande souplesse.

 

Le métal

Le métal entre dans la composition d’une selle de cheval pour l’arçon et les étriers. Ces derniers sont généralement réalisés en inox et sont parfois gainés de plastique pour plus de confort.

Les fabricants proposent aussi des modèles d’étriers en aluminium, réputés pour être solides et très légers.

 

Le textile

La sangle de la selle peut être en cuir ou en tissu. Dans le deuxième cas, elle présente des qualités de confort et d’élasticité importantes pour le bien-être du cheval.

De plus, les montures les plus douillettes ont parfois droit à un fourreau de sangle en laine de mouton. Cela apporte beaucoup de douceur au ventre du cheval.

 

Le carbone

De nouveaux matériaux très techniques et innovants ont vu le jour ces dernières années. Certaines selles sont fabriquées en fibre de carbone avec un alliage en titane.

C’est un matériau réputé pour sa résistance hors normes. Les cavaliers d’endurance apprécient particulièrement le carbone pour le choix de leur équipement sportif.

En effet, cela leur permet d’avoir une selle d’endurance très légère, qui ne pèse pas sur le dos du cheval au fil des heures de monte. Bien sûr, cette haute technicité a un prix… et il est assez élevé.

C’est pour cela que la fibre de carbone intéresse généralement les compétiteurs de bon niveau.

Bravo, vous êtes maintenant incollable sur la composition d’une selle de cheval ! Maintenant, faites donc un tour sur notre sellerie en ligne pour trouver la selle idéale pour votre monture.

Share this post

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart

Votre panier est vide.